Retrouvez tous nos articles sur notre blog !

Sommeil et travail : comment allier les deux et performer ?

D’après l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV), le sommeil est commandé par notre horloge biologique, située dans notre cerveau. Grâce à elle, nous sommes actifs le jour et au repos la nuit.

Décaler ses heures de coucher et de lever pour des raisons professionnelles oblige son horloge biologique à s’adapter constamment à la variabilité des signaux extérieurs qui la synchronisent. Elle a sans cesse besoin de se réajuster.

Suivez-nous !

sommeil et travail

Quels impacts en cas d’horaires décalés ?

Nos modes de vie au travail se sont diversifiés au fil du temps et récemment avec la crise sanitaire du COVID-19. Les horaires décalés (les 3 8 ou encore le travail de nuit) ont un impact direct sur notre sommeil.

Il est reconnu aujourd’hui que les personnes qui travaillent en horaires décalés, dorment 1h de moins qu’en horaires classiques. Cela correspond à environ une nuit de sommeil en moins par semaine! L’impact n’est donc pas négligeable sur la santé notamment.

Alors comment gérer son sommeil dans cette configuration ?

Les recommandations de l’INSV sont claires: il faudrait au moins dormir 7 heures par 24 heures, en 1 ou 2 fois. Pour limiter la dette de sommeil, il est préférable de préserver de longues plages de sommeil, dont une d’au moins 5h d’affilée, quel que soit le moment de la journée.

sommeil et travail

La sieste comme solution à intégrer dans les nouveaux modes de travail

Il existe deux types de sieste à réaliser en fonction de l’heure de la journée et du contexte dans lequel nous nous trouvons. Effectivement, La sieste flash dure moins de 5 minutes et ne présente pas de sommeil réel. C’est un moment de détente qui peut se pratiquer dans les transports ou au bureau. Elle permet d’améliorer la mémoire et l’attention. Quant à la sieste type, elle dure entre 15 et 20 minutes. Elle comporte uniquement un sommeil lent et léger. Elle se pratique plutôt en début d’après-midi dans un endroit calme.

Dans un milieu de travail les deux peuvent être réalisées à condition que les infrastructures le permettent. Il est ainsi nécessaire de repenser les espaces pour favoriser ces pratiques et ainsi préserver la qualité de sommeil de ses salariés mais également maintenir et même augmenter leur productivité tout au long de la journée.

D’un point de vue “santé” rappelons également qu’un bon sommeil permet d’avoir une bonne mémoire et concentration. Il permet également de réguler les systèmes vitaux de l’organisme comme la digestion, l’humeur ou encore le système cardio-vasculaire. 

Un bon sommeil est donc primordial dans toutes les sphères de la vie. Souvent malmené, il est nécessaire de consulter des spécialistes en cas de problématiques et également de se doter d’outils comme la solution Arya V pour le gérer au mieux.

N’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter pour ne pas manquer nos conseils et programmes Sport / Santé / Bien-être/ Entreprise.

Suivez-nous !

Pour ne manquer aucun de nos articles : inscrivez-vous à notre newsletter

  • Categories

  • Etiquettes

Suivez-nous !

Nous vous accompagnons !

  • Startup
  • Entreprise – TPE & PME
  • Salariés/collaborateurs
  • Ressources humaines
  • CSE
  • Responsable de la qualité de vie au travail
  • Mutuelle
  • Assurance

Ressources